Amendement 2003

En octobre 2001, lors de la rencontre de football entre la France et l’Algérie, puis en mai 2002 à l’occasion de la finale de la coupe de France entre Lorient et Bastia, La Marseillaise a été sifflée au stade de France, provoquant une véritable affaire d’état et suscitant une grande émotion dans tout le pays.

Fallait-il que le Président de la République se mette publiquement en colère en évoquant « l’affront fait à la France » ?

Fallait-il que les journaux en fassent leurs gros titres et que les politiques montent au créneau ? La patrie était-elle donc en danger ? Il faut le croire puisque, le 23 Janvier 2003, les députés votaient à l’unanimité un amendement instituant un nouveau délit :

« L’OUTRAGE AU DRAPEAU TRICOLORE ET A L’HYMNE NATIONAL », inconnu jusqu’alors en France.

Délit punissable de 7500 Euros d’amende et six mois de prison…

Dès lors ce pose une question : Où commence l’outrage ? SERGE Gainsbourg aurait-il en droit au cachot pour avoir osé chanter « Aux armes etc » sur un air de reggae ?

N’est-il pas vain d’imposer le respect de symboles par la force et par la loi ?

La puissance d’un symbole ne tient-elle pas au fait qu’il est la propriété de tous, qu’il est admis et reconnu par tous ?

Sinon, est-il encore le symbole d’une nation ?